La PCC, une technique de repeuplement des fonds marins
Gossier GuadeloupeLe contexte


Depuis plusieurs années, sous l’effet de la surpêche, de la dégradation des récifs coralliens et des pollutions d’origine humaine, on constate un réel appauvrissement du milieu marin et une forte diminution des stocks halieutiques en Guadeloupe.

Pour tenter de contrer cette baisse inquiétante des ressources, l’Aquarium de la Guadeloupe encadre depuis 2011 le projet Zoé, qui a développé pour la première fois la PCC dans la Caraïbe.



Gossier GuadeloupeQu’est-ce que c’est ?


La PCC, acronyme de « Post-larval Capture and Culture » (capture et élevage de post-larves) est une technique récente consistant à pêcher des post-larves de poissons, à les élever en milieu contrôlé puis à les relâcher quand elles atteignent une taille suffisante pour faire face aux prédateurs.



Dans quel but ?


Les larves de poissons récifaux sont, dès leur naissance, emportées au large par les courants. Elles vivent en pleine mer plusieurs semaines jusqu’à atteindre le stade de post-larve. Àprès, elles reviennent sur les côtes pour recoloniser le récif. Dans cette phase, plus de 95 % des post-larves ne survivent pas, du fait de la prédation et du manque d’habitat.

La technique de la PCC consiste donc à prélever une faible proportion de ces post-larves au moment de leur retour vers les côtes, à les élever en aquarium durant quelques mois puis à les relâcher une fois le stade juvénile atteint.

Gossier Guadeloupe Gossier Guadeloupe Gossier Guadeloupe


Cela a pour but d’augmenter la survie des alevins et de repeupler les eaux guadeloupéennes.

D’un point du vue scientifique, la mission Zoé permet aussi l’étude spatio-temporelle des flux larvaires de poissons récifaux de Guadeloupe et l’étude de l’élevage de poissons, du stade de post-larve au stade juvénile.